Jefo : le Multinat Effect pour lutter contre le stress thermique

12 juillet 2021 - Elisa Taurin

Lors de l’événement « L’été s’ra chaud » organisé par Jefo le 2 juillet à Bréal-sous-Montfort (35), Maïwenn Bourdoulous, chef marché spécialités, a présenté le Multinat Effect, une solution à base de plantes fraîchement développée pour lutter contre le stress oxydatif pouvant être provoqué par la chaleur estivale.

Des plantes aux propriétés rafraîchissantes ? Pas tout à fait ! Mais c’est bien une solution de gestion du stress de chaleur à base d’extraits de plantes que présentait Maïwenn Bourdoulous, chef marché spécialités chez Jefo, à l’occasion de l’événement « L’été s’ra chaud » organisé par l’entreprise le 2 juillet à Bréal-sous-Montfort (35). « Lors de périodes chaudes, les animaux développent des comportements d’adaptation forcée, comme l’accélération de leur métabolisme. Cette dernière implique une augmentation de la consommation d’oxygène par la chaîne de respiration mitochondriale pour la fourniture d’énergie à l’organisme, ce qui induit une hausse de la production de radicaux libres et donc un état de stress oxydatif », débute la chef marché. Et d’ajouter : « Les polyphénols contenus dans les plantes ont la capacité de neutraliser directement ces radicaux libres, mais également de stimuler les antioxydants enzymatiques endogènes des animaux afin qu’ils neutralisent les radicaux libres. »

Maïwenn Bourdoulous, chef marché spécialités chez Jefo

Jefo a donc développé une solution concentrée en polyphénols, le Multinat Effect, composée d’extraits de quatre plantes : le raisin, le romarin, le cassis noir et le réglisse. D’après Maïwenn Bourdoulous, l’apport d’origines différentes permet d’optimiser l’efficacité de la formule pour les deux effets recherchés, soit une neutralisation directe et indirecte des radicaux libres produits en situation de stress thermique. « En fait, ce produit peut convenir à tout animal soumis à un stress. En élevage porcin, les cibles sont notamment la truie en lactation, la truie gestante au moment de la nidification et le porcelet au sevrage », commente-t-elle.

De meilleures performances au sevrage

Deux essais in vitro menés en 2019-2020 par le laboratoire Anti Oxydant Power (AOP) de Toulouse (31) ont permis à Jefo de valider les propriétés antioxydantes directe et indirecte du Multinat Effect. « De plus, quelle que soit la dose de produit apportée, les essais ont montré que cette solution ne provoque pas d’effet pro-oxydant », ajoute la chef marché. Cet aliment complémentaire a également été testé in vivo dans un élevage conventionnel danois, en contemporain (témoin vs 1 000 ppm de Multinat Effect), durant 14 jours sur des porcelets sevrés à 21 jours d’âge. Les résultats de cet essai montrent une amélioration de la consommation moyenne journalière de 4 % (215 vs 224 g/j), du GMQ de 16 % (147 vs 171 g/j) et de l’IC de 10 % (1,46 vs 1,31) avec la solution de Jefo, probablement liée à une meilleure gestion du stress oxydatif chez les porcelets au moment du sevrage.

« Nous recommandons un apport de 90 à 180 g/t chez le porcelet jusqu’à 25 kg, de 60 à 120 g/t chez le porc charcutier et de 100 à 180 g/t chez la truie. Multinat Effect pouvant s’utiliser en substitution partielle de la vitamine E, nous calculons la dose optimale à apporter en fonction du niveau initial de celle-ci », conclut-elle.

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois